Mes cours de philosophie. Ordre ou désordre? Maryse Emel

L'antiphilosophie risque, par sa stérilisation et le tarissement à la source, de fabriquer une génération d'abrutis manipulables et parfaitement dociles, incapables non seulement de réagir, mais de comprendre l'enjeu" V.Jankelevitch

aimer...

Publié le 20 Mars 2011 par maryse.emel in amour

partons tout d'abord de la difficulté à dire l'amour....
Le Banquet de Platon est une succession d'images pour dire ce qui semble échapper à l'analyse de la raison.
De même qu'on aime sans raison l'amour a du mal à rendre raison de lui-même..
http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/36/24/52/18465040.jpg
le propre de l'amour c'est peut-  être l'union de deux imaginations, ce qui expliquerait les limites de la raison pour en parler.ce monde produit par cette union ne saurait  être habité que par les amants, dans une singularité inaccessible aux autres.
 

l'amour met fin à une attente, en permettant de s'unir à l'autre, il nous fait coïncider avec nous-même.

Aimer suppose aussi un retranchement , un écart, une scission à l'égard du monde comme on peut le voir dans le film Monika d Ingmar Bergman

http://www.cineclubdecaen.com/realisat/bergman/monika.htm

 


Commenter cet article