Mes cours de philosophie. Ordre ou désordre? Maryse Emel

L'antiphilosophie risque, par sa stérilisation et le tarissement à la source, de fabriquer une génération d'abrutis manipulables et parfaitement dociles, incapables non seulement de réagir, mais de comprendre l'enjeu" V.Jankelevitch

le courage ou l'expérience de la temporalité

Publié le 15 Février 2012 par maryse.emel in le temps

le courage c'est quoi? Mot magique que l'on ne cesse de valoriser...Affaire de volonté diront certains. Oui affaire de volonté si l'on admet que la volonté a quelque chose d'organique. Il ne faut donc pas négliger que la volonté ne peut se concevoir sans la vitalité à ses côtés.

 

http://ts4.mm.bing.net/images/thumbnail.aspx?q=1595595107455&id=277724d450be3d0e8a308c6e3cb6a034

Aristote distinguait le courage de ses faux-semblants. Ainsi l'insouciance et l'intempérance ne sont qu de faux courages. Certes il y a la peur à affronter, mais cette peur est laissée de côté. L'homme courageux vit la peur, la porte avec lui...Etre courageux n'est pas un moment ponctuel. On tient le courage comme on tient la douleur...Ainsi le courage s'inscrit dans le temps de la durée...et non dans un simple moment, peut-être héroïque, mais finalement hors du temps du courage.

Commenter cet article