Mes cours de philosophie. Ordre ou désordre? Maryse Emel

L'antiphilosophie risque, par sa stérilisation et le tarissement à la source, de fabriquer une génération d'abrutis manipulables et parfaitement dociles, incapables non seulement de réagir, mais de comprendre l'enjeu" V.Jankelevitch

Articles avec #langage catégorie

ecriture et pouvoir

Publié le 29 Mai 2011 par maryse.emel dans langage

ecriture et pouvoir

Parole et écriture Un tableau permettra de voir les différences et limites ou forces des deux formes d’expression. Parole Ecriture S’inscrit dans le temps S’inscrit dans l’espace de la feuille Présence du destinataire et rectification possible par le...

Lire la suite

en quel sens l'homme est-il un être de parole?

Publié le 7 Avril 2011 par maryse.emel dans langage

en quel sens l'homme est-il un être de parole?

on comprend ce sujet si on voit bien le lien entre l'acte de parole et l'engagement que cela implique. Quelqu'un est de parole lorsqu'il fait un serment ou une promesse et qu'il s'y tient. L'être humain parle. Nous parlons éveillés ; nous parlons en rêve....

Lire la suite

le langage est-il instrument de communication?

Publié le 7 Février 2011 par maryse.emel dans langage

le langage est-il instrument de communication?

notons tout d'abord le lien indissociable de la technique et du langage... la communication produit des codes et des signaux mécaniques, nous excluant de l'humain du langage, c'est à dire le dialogue. Là, pas de discussion possible. Affirmer en effet...

Lire la suite

persuader et convaincre

Publié le 30 Décembre 2010 par maryse.emel.blogphilo.over-blog.com dans langage

persuader et convaincre

la rhétorique J’imagine, Gorgias, que tu as eu, comme moi, l’expérience d’un bon nombre d’entretiens. Et , au cours de ces entretiens, sans doute auras-tu remarqué la chose suivante : les interlocuteurs ont du mal à définir les sujets dont ils ont commencé...

Lire la suite

équivocité des mots

Publié le 30 Décembre 2010 par maryse.emel.blogphilo.over-blog.com dans langage

équivocité des mots

« Je formai le projet, autrement dit, d’écrire un livre où le « voyageur » reparcourrait son chemin, ou plutôt s’y engagerait vraiment, allant où je n’avais pas été, raisonnant sur les oeuvres plus attentivement que je n’avais cherché à le faire : et...

Lire la suite